18/12/2016

5.3.3.2 Réactions contre le fanatisme napoléonien dans certaines 'compagnies' de marcheurs en Entre-Sambre-et-Meuse (chose inconnue ailleurs en Belgique et dans 7 autres pays d'Europe)

Pas gaie, l'occupation française!, in : Sud Presse, 1994 

 

"Je lis que " les Grenadiers de la Garde Impériale célébraient à leur manière le courage de nos anciens". La célébration de ce groupe folklorique n'a rien de commun avec l'hommage rendu par les anciens combattants le 11 novembre. [...] En général, on rappelle les exactions commises par l'occupant allemand en 1914-1918 ou en 1940-1945, mais celles que la population a dû subir suite à l'annexion de la Belgique par la France de 1795 à 1815 n'étaient pas moindres : saccages à Aulnes, Villers-la-Ville ou St-Lambert à Liège n'en sont que de tristes exemples, réquisitions et spoliations de biens qui n'ont jamais été restitués. La conscription obligatoire imposée par Napoléon a décimé nos régions de la fleur de leur jeunesse. Les Grenadiers de la Garde Impériale pensent-ils à ces fils qui ont donné leur vie pour une cause qui n'était pas la leur?"

 

M. R. VANAISE, PRÉSIDENT

DE LA ROYALE UNION NATIONALE

DES ANCIENS DES ARMÉES D'OCCUPATION

ET DES FORCES BELGES EN Allemagne

17:11 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.