18/12/2016

5.3.3.2 Réactions contre le fanatisme napoléonien dans certaines 'compagnies' de marcheurs en Entre-Sambre-et-Meuse (chose inconnue ailleurs en Belgique et dans 7 autres pays d'Europe)

Johan Viroux (Bastogne), Marches folkloriques, DH 30/08/2008 et LSM 11/09/2008

 

Comme chacun le sait, il existe deux types de marches militaires dans l'Entre-Sambre-et-Meuse : l'un avec d'an­ciens costumes de l'armée belge et bel­ge-hollandaise et l'autre avec des costumes napoléoniens. Or, des histo­riens ont suffisamment démontré que Napoléon était un dictateur raciste : il a fait exterminer à Haïti des centaines d'esclaves noirs avides de liberté, dé­porter des Tziganes dans le sud-est de la France, édicter des lois dites infâmes contre la communauté juive, etc. Mal­gré cela, une bonne moitié des mar­cheurs s'entête toujours à défiler en partie en l'honneur de ce dictateur qui régna avec une discipline de fer sur no­tre pays. Est-ce une façon de respecter l'Histoire de la Belgique, voire l'Histoire tout court ? Évidemment que non. Comme l'ont déjà signalé d'anciens combattants, cela ne vaut pas mieux que le Vlaams Belang dont des activis­tes /en uniforme/ aboient België barst (que la Belgi­que crève). Il faut que tout cela cesse !

16:45 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.